Accueil > Document
Document
Document : Article
Titre Les bus biogaz retardés, mais plus nombreux pour démarrer le nouveau service
Rubrique principale Secteurs d'activité
Rubrique niveau 1 Transports-Logistique
Rubrique niveau 2 Transport urbain
Date de parution 15/04/23
Commentaire Après le fiasco Nemo, les bus électriques qui tombent régulièrement en panne, Amiens Métropole a fait le choix du bus biogaz pour rejoindre le réseau de proximité et remplacer les bus diesel, trop polluants et bruyants, mais aussi vieillissants. Il était annoncé une vingtaine de ces bus en juin prochain, finalement il faudra patienter un peu, mais ce sont 32 nouveaux véhicules qui feront leur apparition dans les rues d'Amiens. Avec un atout financier non négligeable par rapport aux bus électriques : 23 bus de 12 m à 370 000 € l'unité sont attendus et 9 bus articulés de 18 m à 550 000 € (800 000 € l'unité pour les bus Nemo). Une station biogaz doit voir le jour au dépôt de bus de Rivery et une dizaine d'autres véhicules est attendue d'ici 2026.
Territoire Territoire d'Amiens
Mot clé thématique TRANSPORT DE VOYAGEURS- TRANSPORT URBAIN
Mot clé géographique ARRONDISSEMENT D'AMIENS
Nb de page 1
Référence COURRIER PICARD (LE) Ed Amiens
Auteur BERGER Christophe
Lien Internet https://www.courrier-picard.fr/id405883/article/2023-04-14/les-bus-biogaz-retardes-amiens-mais-plus-nombreux-pour-demarrer

Partager :: Réseaux sociaux