Accueil > Document
Document
Document : Article
Titre À Boulogne-sur-Mer, les pêcheurs inquiets d’un Brexit dur
Rubrique principale Secteurs d'activité
Rubrique niveau 1 Secteur agricole
Rubrique niveau 2 Pêche / Aquaculture
Date de parution 20/09/19
Commentaire Si un Brexit dur se confirmait, les eaux anglaises pourraient être interdites aux bateaux de pêche français. Concrètement, les 33 kilomètres qui séparent les côtes anglaises et françaises pourraient être partagés en cas de "no deal". Sur l’espace restant, se concentreraient alors les bateaux français, hollandais et belges, dans un environnement déjà largement décimé par la surpêche, et la pêche électrique. Ce qui inquiète les pêcheurs. Une centaine de bateaux partent chaque jour de Boulogne-sur-Mer, plus grand port de pêche de France. Cela représente, selon Stéphane Pinto (vice-président du comité régional des pêches maritimes et des élevages marins des Hauts-de-France), 3 000 à 4 000 emplois, sans compter les emplois à terre qui en découlent : mareyeurs, transporteurs, poissonniers, restaurateurs, soit potentiellement 15 000 emplois impactés.
Territoire Territoire de Boulogne-sur-Mer
Mot clé thématique PECHE- PECHE COTIERE- RELATIONS ECONOMIQUES INTERNATIONALES- EMPLOI
Mot clé géographique HAUTS-DE-FRANCE- BOULOGNE-SUR-MER
Nb de page 1
Référence FIGARO (LE)
Auteur TRANCHANT Marie

Partager :: Réseaux sociaux